Il est en effet nécessaire de savoir distinguer les boissons énergisantes des boissons énergétiques, car elles n’ont pas, à priori, le même but. Afin de lever le voile sur cette différence, voici une petite comparaison suivant différents facteurs.

Utilisation 

Les boissons énergétiques sont faites pour les sportifs. Leur but déclaré est d’aider les athlètes à remplacer les électrolytes qui sont des minéraux du corps ayant une charge électrique. Ils se trouvent dans le sang, l’urine, les tissus et d’autres liquides organiques. Les électrolytes sont importants parce qu’ils aident à équilibrer la quantité d’eau dans le corps, équilibrer le niveau d’acidité/base (pH) du corps ou transférer les nutriments dans les cellules. Leur efficacité à cette fin est pourtant remise en question, particulièrement après chaque exercice. Les boissons énergisantes sont, elles, faites surtout pour réveiller, pour stimuler ou pour tonifier le corps et la tête.

Composition

Les boissons énergisantes peuvent ou non être gazéifiées et peuvent également contenir d’autres édulcorants, des extraits de plantes, de la taurine et des acides aminés. Mais ce sont surtout la caféine et le sucre qui dominent. C’est pour cela d’ailleurs que les principaux effets des boissons énergisantes sont liés aux effets de la caféine.

Pour le cas des boissons énergétiques, il y a 3 types :

  • Les boissons isotoniques pour sportifs contiennent une concentration de sel et de sucre similaire à celle du corps humain.
  • Les boissons hypertoniques pour sportifs contiennent une concentration plus élevée de sel et de sucre que le corps humain.
  • Les boissons hypotoniques pour sportifs contiennent moins de sel et de sucre que le corps humain.

En général, les boissons énergétiques contiennent les deux tiers de la quantité de sucre contenue dans un soda normal. Cette dose dépasse toujours la quantité recommandée par jour pour un enfant.

Origines des boissons énergétiques

Au 19e et au début du 20e siècle, les athlètes buvaient occasionnellement de la bière à faible teneur en alcool, ce qui permettait de reconstituer l’eau, les minéraux et l’énergie de l’organisme. Comme l’eau est bouillie pendant le processus de brassage et donc stérilisée, la bière était une option plus sûre que l’eau de source inconnue. Cependant, il a été étudié que même une faible dose d’éthanol diminue la performance d’endurance. Elle inhibe la production de glucose hépatique pendant tout exercice, et réduit également les capacités psychomotrices comme le temps de réaction, la coordination main-yeux et l’équilibre.

En bref, malgré leurs similitudes, il existe quand même une grande différence entre les deux boissons, une différence qui implique de ne pas les confondre, car elles n’ont pas la même utilisation. En effet, il n’est pas très recommandé pour les sportifs de boire des boissons énergisantes puisque la caféine peut augmenter le stress et l’anxiété. Mais il faut néanmoins faire attention à la quantité consommée, que ce soit pour les boissons énergisantes ou pour les boissons énergétiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *