Une boisson énergisante est un type de boisson contenant du sucre et des composés stimulants, généralement de la caféine. Elle est commercialisée comme un stimulant mental et physique, un type de boisson qui a tout de même une histoire.

Les débuts

Les boissons énergisantes sont des produits dérivés tout droit sortis de l’industrie des premières boissons gazeuses. Le Pepsi, par exemple, était à l’origine, commercialisé comme étant un stimulant énergétique. Le nom de Coca-Cola est dérivé de ses deux ingrédients actifs, deux stimulants connus : les feuilles de coca et les noix de kola (une source de caféine). Les feuilles de coca fraîches ont été remplacées en 1904 en raison de préoccupations concernant l’utilisation de la cocaïne dans les produits alimentaires. Les autorités américaines ont poussé The Coca-Cola Company à réduire la quantité de caféine dans sa formule avant 1916. Ces modifications ont ainsi mis fin aux premières boissons qualifiées d’énergisantes.

Au Royaume-Uni, Lucozade Energy a d’abord été lancé en 1929 en tant que boisson médicale pour « aider à la récupération ». Au début des années 1980, il a été promu comme boisson énergétique pour « reconstituer l’énergie perdue ». L’une des premières boissons énergisantes de l’après-Forty Barrels de Coca-Cola introduites en Amérique a été la Dr Enuf. Ses origines remontent à 1949 lorsqu’un homme d’affaires de Chicago, William Mark Swartz, a été poussé par ses collègues de travail à l’élaboration d’une boisson gazeuse enrichie en vitamines. Celle-ci a été promue comme étant une alternative aux boissons sucrées pleines de calories vides. C’est ainsi qu’une boisson qualifiée d’ »energy booster » contenant des vitamines B, de la caféine et du sucre de canne a vu le jour. Après avoir publié un avis dans une revue spécialisée à la recherche d’un embouteilleur, William Mark Swartz a formé un partenariat avec Charles Gordon de Tri-City Beverage pour produire et distribuer la boisson. Le Dr Enuf est toujours fabriqué à Johnson City, au Tennessee, et est vendu un peu partout dans les États-Unis.

En Europe, les boissons énergisantes ont été lancées par la société Lisa avec un produit du nom de « Power Horse ». Après cela, un entrepreneur autrichien du nom de Dietrich Mateschitz lance le fameux Red Bull, un best-seller mondial actuellement. Mateschitz a développé son bijou à partir de la boisson thaïlandaise Krating Daeng, elle-même à base de Lipovitan. Red Bull est devenue la marque dominante aux États-Unis après son introduction en 1997, avec une part de marché d’environ 47% en 2005.

Plus tard

Depuis 2002, il existe une tendance croissante à conditionner les boissons énergisantes dans de plus grosses canettes. De nombreux pays, y compris les États-Unis et le Canada, instaurent une limite maximum de caféine par portion de boisson énergisante. Les fabricants optimisent cette quantité de caféine en augmentant la taille de la portion. Des marques populaires comme Red Bull, Hype Energy Drinks et Monster ont augmenté la taille de leurs canettes. En 2007, des boissons énergisantes en poudre et des comprimés effervescents ont été introduits, qui peuvent être ajoutés à l’eau pour créer une boisson énergétique.

Les boissons énergisantes sont également populaires comme étant des mélanges parfaits aux alcools. Red Bull et vodka sont, par exemple, une combinaison très appréciée. Aux États-Unis, un produit appelé « Four Loko » était autrefois une bière mélangée à de la caféine, tandis que le Kahlua est une boisson alcoolisée aromatisée au café.

Le marché

En 2017, les ventes mondiales de boissons énergisantes ont atteint environ 44 milliards d’euros. Cette catégorie de boissons s’est élargie pour inclure  » les boissons gazeuses, les jus de fruits et de légumes, les eaux embouteillées, les boissons pour sportifs, les concentrés de boissons, le thé prêt à boire et le café prêt à boire « . Le marché américain des boissons énergétiques devrait atteindre 19 milliards de dollars en 2021. Toujours en 2017, les fabricants modifiaient la composition des boissons énergisantes pour réduire ou éliminer la teneur en sucre et en calories. Des modifications ont aussi été apportées à la teneur en caféine, aux saveurs exotiques et aux ingrédients qui peuvent influer sur l’humeur. Des étiquettes  » propres  » ont été mises en place pour refléter l’utilisation d’ingrédients biologiques.

La boisson énergisante Red Bull n’a pas obtenu une autorisation de mise sur le marché en France après le décès d’un athlète irlandais de 18 ans, Ross Cooney, mort quelques heures après avoir joué à un match de basketball et consommé quatre boîtes du produit. Cette interdiction a été contestée devant la Cour de justice des Communautés européennes en 2004 et a donc été levée. La Norvège n’a pas autorisé Red Bull pendant un certain temps, bien que cette restriction ait récemment été assouplie. En mai 2009, il est devenu légal d’en vendre en Norvège. La version norvégienne a réduit le taux de vitamine B6. Le Royaume-Uni a enquêté sur cette boisson, mais n’a émis qu’un avertissement contre sa consommation par les enfants et les femmes enceintes.

Effets

Les boissons énergisantes ont les effets de la caféine et du sucre, mais il y a peu ou pas de preuve qu’il y a de gros dangers à les consommer. La plupart des effets de ces boissons sur la performance cognitive, comme l’attention accrue et la vitesse de réaction, sont principalement dus à la présence de caféine. La publicité pour les boissons énergétiques présente habituellement une force et une endurance musculaires accrues, mais il y a peu de preuves pour appuyer cela dans le monde scientifique.

Une consommation de caféine de 400 mg par jour est considérée comme sûre par l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA). Les effets indésirables associés à une consommation de caféine supérieure à 400 mg comprennent la nervosité, l’irritabilité, l’insomnie, l’augmentation de la miction, les troubles du rythme cardiaque (arythmie), la dyspepsie.

Bref, voilà alors le chemin qu’ont parcouru les boissons énergisantes depuis leurs débuts jusqu’à devenir un marché de plusieurs milliards de dollars. Il s’agit d’un type de produit qui fait l’objet de plusieurs régulations dues à sa composition chimique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *